Richard Stallman : Logiciels libres et éducation

Par ErickM, le 09 août 2012

Sur Internet, il y a pléthore de vidéos des conférences de Richard Matthew Stallman, rms pour les intimes... Celle-ci est à la fois récente et intéressante par le sujet abordé : quels sont les enjeux de l’utilisation des logiciels libres dans l'éducation.

C'est un peut long (1h17) mais bougrement instructif pour celles et ceux qui veulent appréhender la question des logiciels libres. Après une introduction détaillée sur la philosophie du libre telle qu'il la défend, la partie où rms aborde plus spécifiquement la nécessité d'utiliser les logiciels libres dans l'éducation est à voir à partir de la 45ème minute...

Si, de prime abord, Richard Stallman peut apparaître comme assez intransigeant sur les libertés à préserver dans le monde du logiciel et de l'informatique, il n'en demeure pas moins que, grâce à son action et à sa clairvoyance, nous disposons aujourd'hui de centaines d'applications libres d'excellente qualité. Et, à l'inverse des logiciels «privateurs», les logiciels libres nous permettent d'effectuer toutes les tâches que nous souhaitons faire avec nos ordinateurs dans un esprit de liberté, d'égalité et de fraternité !

 


Logiciels libres et éducation / Richard Stallman par crdpversailles

 

Conférence de Richard Matthew Stallman, président de la Free Software Foundation, lors d’interTICE 2012 - Logiciels Libres, le 27 juin 2012 - CC-BY-NC-SA - Mission TICE/CRDP Versailles

 

Si je devais faire un résumé succinct de cette conférence, je choisirai ce petit passage :
Parmi les enfants, quelques uns sont des «programmeurs nés» qui ont un grand talent pour la programmation. Et à l'age de 10 à 13 ans en général, ils ont envie d'apprendre tout à propos de l'informatique ! S'ils utilisent un programme, ils ont envie de savoir «comment il fait ça»... Mais quand ils posent cette question au professeur, si c'est un programme privateur (propriétaire), le professeur ne peut que répondre : nous ne pouvons pas le savoir, c'est un secret... C'est à dire que l'éducation ne peut alors pas se faire. Un programme incorpore des connaissances. Si ce programme est privateur, ce sont des connaissances niées aux étudiants. Un programme privateur est l'ennemi de l'esprit de l'éducation et par conséquent ne doit jamais être toléré dans une école. Si le programme ne permet pas que les étudiants le comprenne, il n'a pas sa place à l'école. Mais si le programme est libre, le professeur peut leur expliquer autant qu'il sache et ensuite leur donner des copies du code source de ce programme en leur disant : lis-le et tu peux comprendre tout. Et les élèves le liront car ils ont fort envie de comprendre.

Pour plus de détail sur les idées politiques défendues par Richard Stallman, vous pouvez aussi consulter son site personnel [en].

Si l'anglais vous rebute, vous pouvez lire le très bon livre libre «Richard Stallman et la révolution du logiciel libre» publié par Framabook.